Bien qu'extrêmement jeune, Caroline Levasseur est reconnue par les concours les plus prestigieux, comme celui du Lion's Club International.

Et ce n'est que justice, car cette juvénile artiste, en bonne dessinatrice qu'elle est, pratique un hyper-réalisme de qualité consacré pour la plupart du temps aux courses hippiques et à la représentation particulièrement saisissante de nobles coursiers dont la robe brillante, soignée, est rendue à merveille par le pinceau de Caroline Levasseur.

Souci du détail, justesse de l'attitude, elle met ainsi en valeur la matière, le relief sans perdre pour cela une impression très évidente de vitalité.

D'ailleurs, de son style affûté, l'artiste a exposé récemment à l'Hippodrome de Deauville Clairefontaine où les turfistes sont tombés en extase devant son fabuleux travail, de réalisme incisif et pourtant poétique.

Et puis, cet accomplissement pictural, Caroline Levasseur sait aussi le vouer aux êtres, à la beauté et même à une manière surréaliste où la légende a une part privilégiée.



André RUELLAN, critique d'art
Even though she is extremely young, Caroline Levasseur has been acknowledged by the most prestigious competitions, like the one organised by the Lion’s Club International, for example.

And it is entirely justified because this youthful artist, with her excellent drawing skills, concentrates on a high degree of hyper-realism, devoted mainly to horse races and particularly striking portrayals of noble steeds, whose brilliant well-groomed coats are rendered with perfection by the brush of Caroline Levasseur.

With a close attention to details and accurate attitudes, she enhances the matter, the texture, without in any way losing an obvious impression of vitality.

In fact, thanks to her finely developed style, the artist recently exhibited her works at the racecourse of Deauville Clairefontaine, where race-goers were in absolute ecstasy over her fabulous work and incisive yet poetic realism.

In addition, Caroline Levasseur is also capable of applying her accomplished pictorial talents to human beings, to beauty, and even to a surrealistic manner in which legend plays an important role.

André RUELLAN, art critic